Interview des finalistes

Retours d'Apolline Montagner et de Roméo Bancel, élèves en Master 1 à l'EDHEC, sur leur participation à l'édition 2019 du Sports Business Challenge !

Qu’est-ce qui t’a poussé à participer au Challenge ? 

 

Roméo : J’ai toujours eu envie de me lancer dans l’entrepreneuriat. C’était donc pour moi une bonne opportunité pour m’entrainer à pitcher, à construire un projet et le vendre à un jury. 

 

Apolline : J’ai décidé de participer au SBChallenge parce que j’ai toujours eu un goût pour l’entrepreneuriat. J’avais envie de voir si j’étais capable d’inventer des idées nouvelles et pertinentes. J’ai également remarqué que les membres de SBC se donnaient à fond sur la promotion de l’événement et je me suis dit que ça devait être vraiment un événement de qualité.

 

Comment as-tu trouvé l’idée que tu as décidé de présenter ?

 

R : A l’origine, j’adore le sport et les jeux vidéo. L’idée que j’ai présentée l’an dernier m’est donc venue naturellement, juste en réfléchissant quelques temps. C’est un peu la réunion entre mes deux passions. 

 

A : J’étais au Canada à ce moment-là, donc avec Lilian on s’appelait souvent pour réfléchir à une idée. On se faisait le maximum de propositions jusqu’à en trouver une que l’on jugeait assez pertinente pour le challenge.

 

 

Combien de temps ça t’a pris de réaliser le premier dossier ?

 

R : J’ai travaillé dessus quelques heures en semaine et le soir quand j’avais un peu de temps. Je pense que ça m’a pris au total entre 2 et 3 semaines.

 

A : La réalisation du premier dossier a été assez rapide : Ça nous a pris à peu près un week-end. Mais on a passé un peu plus de temps ensuite car on voulait designer la solution sur photoshop.

 

 
 

Qu’est-ce que cette expérience t’a appris ?

 

R : Cette expérience m’a appris avant tout à construire un projet et à voir où il pouvait y avoir des failles dans un projet. Il m’a également appris à pitcher devant un jury composé d’experts qui me demandaient de répondre à des questions très concrètes sur ce que j’avais construit.

 

A : Cette expérience m’a surtout appris à gagner confiance en moi en me prouvant que je pouvais avoir des idées pertinentes qui peuvent vraiment fonctionner. J’ai aussi vu que je pouvais toujours améliorer mes idées grâce aux feedbacks que me donnaient les consultants lors des différentes étapes du challenge.
 


 

Pourquoi le challenge est-il un bon moyen de se rapprocher des professionnels du sport business ou du conseil ?

 

A : Je pense que le challenge est un bon moyen de se rapprocher des professionnels du sport business et du conseil parce qu’ils nous suivent tout au long du challenge en nous donnant des conseils. On a également leur contact grâce aux membres de SBC. J’ai eu l’opportunité de faire mon stage avec l’un des membres de Sopra Steria cet été afin de découvrir le monde du conseil. 


 

Apparemment tu as prévu de participer à nouveau cette année ?

 

R : Tout simplement car je me suis beaucoup investi dans mon travail l’an dernier, ce qui m’a permis d’arriver en seconde place. J’en suis très satisfait mais je me suis maintenant fixé un objectif qui est : arriver en première place. Ça représente encore plus de challenge pour moi. Cette année, je participe à nouveau au SBChallenge pour cette fois tenter de gagner.  


 

Comment as-tu réagi quand tu as compris que tu avais gagné ?

 

A : J’étais vraiment trop contente quand j’ai compris que j’avais gagné car je me suis vraiment donnée pour ce challenge.  

  

 

Si tu devais décrire ton expérience en un seul mot, lequel serait-il ?

 

R : Un défi. 

 

A : Découverte. 

Nous contacter

Sports Business Consulting

24 Avenue Gustave Delory

59057 ROUBAIX

Téléphone

+33 6 89 19 89 94

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc